Les mutations, la sélection «dite» naturel et la dégénérescence

Publié le par Chr.Font.

 

Les mutations et la sélection naturelle

 

 

Tout d’abord, Darwin conçu l’hypothèse qu'il y avait une sélection «dite» naturelle était à la base de l’évolution des espèces. Son interprétation, est démontrer très clairement dans son livre «L'origine des espèces». Il affirmait qu'il serait ridicule de croire en un Dieu invisible et du puissante extrême qui aurait créé l'univers. Par contre, il affirmait que la nature possédait une puissance toujours en action qui serait à l'origine des êtres vivants. Croire en un Dieu intelligent super puissant qui aurait créé les êtres vivants ou croire que se serait une sorte de puissance de la nature par le temps et le hasard, et sans intelligence, qui aurait tout créé. Puissance de la nature ou puissance de Dieu? Darwin lui-même n'avait donc pas compris la contradiction de son propre argument. Qu'est-ce qui est réellement plus logique comme théorie, de croire au hasard ou de croire en Dieu?

 

Parfois, il se passe quelque chose dans les molécules d’ADN et les chromosomes, une modification survient, c’est ce qui est appelé une mutation. En 1886, un hollandais du nom d’Hugo Devrise découvre quelque chose de passionnant en récoltant des fleurs sauvages. Il connaît une sorte fleur spécifique mais découvrent des variétés inconnues de la même famille. Il les ramènes chez lui, il les multiplies et obtient des variétés complètement nouvelles. Il publie ces résultats 1901 et 1903 sous le titre « Die mutation theorie ». Cela semblait rendre impossible la théorie de l’évolution graduelle. Les mutations deviennent alors la nouvelle stratégie des théories évolutionnistes ( www.eden.org ).

 

L’évolutionniste C.P. Martin a d’ailleurs affirmé, selon ces études dans le sujet, que toutes les mutations semblent être nuisibles, puisqu’elles affecteraient en dommages divers, dans une certaine mesure, la fertilité et la viabilité de organismes concernée (Dr. C.P. Martin. Américan scientist, vol. 41, janvier 1954, p. 100). Des évolutionnistes pensaient alors que 99.9 % des mutations sont nuisibles et qu’il y aurait 0.1 % de mutations bénéfiques qui serait à l’origine de l’évolution (Duane T. Gish, Évidence contre l’évolution, p. 21).

 

Par contre, si nous suivons cette logique selon les mutations, alors les créatures devraient dégénérer (perte d’informations génétiques) à partir des créatures originales. En effet, comment les créatures auraient-elles pu évoluer du 0.1 % imaginé plutôt que régresser du 99.9 % nuisibles? Même si ont supposes que la créature aurait évoluer du 0.1 % bénéfique imaginé, ils auraient sans doute dégénéré par après du 99.9 % nuisible, suivant la logique du pourcentage. La sélection naturelle aurait besoin d’être extraordinairement magique pour pouvoir aider les mutations à être favorable. Il existe des modifications légères et bénéfiques qui pourraient avoir comme surnom des mutations, mais il s’agit en réalité de légers changements génétiques d’adaptation qui existe par Dieu en raison de problèmes génétiques.

 

Pour mieux comprendre, imaginez-vous un instant ce concept! Le code génétique représente un ordinateur, les mutations représentent un virus informatique et la sélection naturelle représente l’antivirus. Il y a combien de chances que nous trouvions un jour, un virus qui est bénéfique pour un ordinateur et que ce virus fabrique un nouveau programme informatique complexe. L’antivirus, pour sa part, ne ferait pas seulement que préserver l’ordinateur, mais il permettrait à celui-ci d’aider le virus bénéfique à fabriquer un nouveau programme informatique anciennement inexistant. Vous comprenez sans doute maintenant que tout cela n’a aucun sens!

 

Un virus (mutations) n’améliorera jamais par hasard un ordinateur (code génétique)! Et l’antivirus (sélection naturelle) ne pourrait que préserver partiellement la majorité des fichiers informatiques (gènes) mais ne peut pas transformer un virus (mutations) et l’améliorer. Si la sélection dîtes naturelle réussit à concevoir des apparences diversifiées, c’est sans aucun doute, car cela provient d’un grand concepteur, car tout dégénère génétiquement. Il se crée parfois de nouvelles variantes d’espèces existantes, mais généralement à travers les mutations qui ne leurs sont pas avantageuses. Les adaptations, d’ailleurs, n’existerait pas sans «problèmes» car sinon ils n’auraient pas de raison d’exister. Et selon la 2e Loi de la thermodynamique, tout se détériore dans l’atmosphère, se dégrade, se dissout. ( http://www.bibliste.com/thermody.html ) Voilà ce que nous constatons «directement» dans la science, ce qui nous démontre un «FAIT» scientifique.

 

Des nouvelles découvertes scientifiques démontrent sans cesse qu’il existe des organismes toujours plus petits et que ces organismes sont bien plus compliqués et complexes. Des scientifiques depuis des années ont découverts que les organismes sont toujours plus complexe plus ils sont petits et que cela démontre qu’il faudrait toujours plus compter sur de la chance et des miracles pour que l’évolution se soit produite ( http://www.creationnisme.com

). Par ailleurs, ces organismes extrêmement complexe, ont besoins de vivre avec d’autres organismes encore plus petit sans quoi certains d’entre eux vont mourir aussi. L’ancienne supposition des évolutionnistes était que les organismes plus petits seraient moins complexes, mais depuis bien des années, nous savons que ce n’est pas le cas.

 

Il existe d'ailleurs de puissantes preuves scientifiques, que si la terre aurait été plus parfaites, elle aurait eu un champs magnétique plus puissant qui permet des êtres vivants plus grands ( http://mysterestotalbe.unblog.fr/2007/12/31/les-geants-nephilim-dans-la-bible-definition-3-videos/ ). Certaines preuves scientifiques démontre aussi, que dans les temps passés, il y avait au moins le double d'oxigène actuel. Des testes à ce niveau démontre qu'un plus au taux d'oxigène permet aussi une audmentation de la santé, la guérison et de la taille des créatures qui y auraient vécus ( http://www.youtube.com/watch?v=6VgnOP6UsxQ ).

 

Hors de nos jours, avec ces nouvelles découvertes sur une complexité biologique qui nous semble presque infini, parce que l’on n’en trouve pas la fin comment pouvons nous affirmer logique et scientifique les théories naturalistes ( http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-geants-ancetres-de-la-terre-97774193.html ).

 

Nous pouvons observés dans la zoologie d’aujourd’hui la dégénérescence du loup au chien (ex : loup, coyote, renard, dingo, chien) et celle du cheval à l’Âne (Livret, Ken Ham, Dieu existe-t’il? (1998) Page 12). Lorsque l’Âne se reproduit avec le cheval, ils engendrent ensembles un mulet infertile et comme vous l’avez peut-être remarqué au paravent, les mutations affectent en dommages divers, dans une certaine mesure, la viabilité et la FERTILITÉ des organismes consternés. Lorsque les chinois ont mutés diverses sortes de chiens ensembles cela a créé d’autres sortes de chiens jusqu’à donnés le chihuahua qui est un descendant plus très viable génétiquement. Les mutations sont toujours une perte d'informations génétique (Livret, Ken Ham, Dieu existe-t’il? (1998) Page 14).

 

Parfois dans la nature, nous trouvons de nouvelles variantes de créatures mais ceux-ci sont toujours moins viables que les précédente à cause des mutations malgré qu’ils soient adaptés par la grâce de Dieu. Ces nouvelles créatures ont moins d’informations génétiques de qualité car ils ont dégénérés de créatures plus viables selon un environnement passé plus parfait. Il est donc normal, bien que ces nouvelles variantes n’étaient pas dans le passé, que certaines variantes d’espèces n’avaient souvent pas l’adaptation génétique avant d’en avoir eu besoin (  http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-geants-ancetres-de-la-terre-97774193.html et http://www.s8int.com/mega1.html ).

 

 

La conclusion est qu'il est plus logique d’affirmer que la dégénérescence par mutation à partir de créatures originales créées par le créateur surnaturel, et leurs adaptations divines, sont plus scientifiques que l’évolution par la mutation et la sélection imaginé être naturelle, ou que les autres théories similaires.

 

 

 

 

La dégénérescence

 

 

 

 La dégénérescence est biologique, mais elle nous montre bien d’avantage. Commençons tout d’abord par définir d’où elle provient. Dans le livre de la Genèse au Chapitre 2 versets 17, il est décrit que lorsque les humains auraient mangés le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils ne pourraient plus vivre éternellement. Après qu’Adam et Ève eurent mangés ce fruit défendu, Dieu a maudit le sol qui ne leurs produiraient plus toute l’abondance du passé. À partir de ce moment, tous les humains devaient mourir pour qu’ils puissent bénéficier de la sainte présence de Dieu après la mort en premettant que Dieu dépose, par la repentance, leurs péchés dans le sang d’un agneau (1) avant que l’agneau (2) de Dieu, (Jésus), vienne pour les délivrés. L’arbre de la vie n’étant pas permit aux humains et la nature étant maudite, ils avaient donc une vie limitée à environ 1000 ans (Genèse 5:29). 

 

Adam et Ève eurent plusieurs enfants et Caïn tua Abel par jalousie, parce qu'il offrait l'offrande que Dieu voulait vraiment et selon le coeur que Dieu veut véritablement. Cela affecta la prospérités terrestres de celui-ci comme il est écrit: «Genèse 4: 12 Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre.» Cela représente qu'il y avait une encore une assez grande richesse terrestre, ce qui correspond à la démonstrations de dégradations transitoires.

 

 

Certains chrétiens ou non chrétiens se demandent pourquoi les animaux meurent puisse que le salaire du péché serait la mort. La réponse est tout simple. Lorsque Dieu à maudit le sol, les animaux mangeant aussi des végétaux, ont dû mangé ces même plantes alimentés du sol qui étant altéré biologiquement, ne donneraient plus toute les bénéfices du passé qui leurs permettaient une parfaite survie. Plus tard, les descendants d’Adam et Ève furent grandement dans le péché, sauf Noé et sa famille qui ont étés épargnés à cause de la justice de Noé devant Dieu. Deux de chaque animaux pur qui se déplaçaient sur la terre ou qui volaient dans les airs, ainsi que certaines créatures devenus plus dégénérés, donc impur, furent amener dans l’Arche pour que ces espèces puisse se reproduire et repeupler la surface de la terre. Il existe d'ailleurs de très grandes preuves de l'arche de Noé mentionné dans la bible ( http://dossiermystere.over-blog.com/categorie-11042751.html et http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=io3P2b68DHk&feature=endscreen ).

 

 

Le peuple Miao en chine et qui sont antérieur chinois, possède des écrits qui démontre comme d'autres très ancien peuple qui concorde partiellement avec des informations biblique. Fait intéressant, il affirme que l'Ère de glace c'est produit à l'époque de l'après déluge globale, plus précisément à l'époque de la tour de Babel décrit dans la bible Plus clairement, il disent que certaines régions étaient remplis de neige, bien qu'ils ne le sont pas aujourd'hui.  ( http://www.youtube.com/watch?v=VW4Ba2BtEdk ). 

 

Cela vient évidement fortement à l'encontre des mythes évolutionnistes connu par l'ensemble des gens d'aujourd'hui et principalement de la jeunesse qui se fait complètement influencer et laver le cerveau par les théories de propagandes des naturalistes.

 

Les plantes et leurs semences, ont dû survivre aux effets nuisibles des causes du déluge et dans ces conditions, ils ont perdu d’avantage de leurs perfections, et leurs viabilités ont donc étés altérés, ainsi que celle des espèces animales.

 

Dieu à aussi démontrer à travers la bible que les humains vivaient de moins en moins longtemps. Cela, en raison de la désorganisation du système terrestre dû au déluge, et de l’impact néfaste des humains sur la nature et les animaux, les créatures terrestres perdaient en longévités. Les années de vie des humains passa de 600 ans à 500, 400, 300, 200 ans etc., et il en fut évidement autant pour les animaux.

 

Faits intéressant, on peut remarquer que plus ont avance dans la lecture de la bible, plus les créatures impures apparaissent et présentes de nouvelles anomalies. L’impureté génétique se crée par ce que l’ont appel «mutation». Comme mentionné au paravent, les mutations sont des modifications de l’ADN et des chromosomes et se conçoivent par des éléments nuisibles extérieur et anormal à l’environnement premier. Les mutations des cellules appelées «cancer», se créent soit par des produits chimiques, virus, bactéries devenus nuisibles, rayons U.V., abus de viande, etc.

 

La dégénérescence par mutation, la découverte d’ossements et de fossile, et les récits d’anciens peuples, interprété selon la perfection du début du livre de Genèse, aide à comprendre à quoi pouvaient ressemblés les premières espèces avant leurs altérations qui ont créées de nombreux dérivés génétiques.  À chaque variation que l'on considère assez grande chez les animaux, les évolutionnistes leur inventes un nouveau nom. Chaque mutants, chaque fossiles ayant une différence suffisante se fait appelé une espèces différente, mais en réalité, il n'y aurait environ que 8000 genre d'origines d'où proviennes les variantes animales actuels (Nos Origine en question, la logique de la création, page 193 et http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-geants-ancetres-de-la-terre-97774193.html ).

 

Tel que le démontre la 2e loi de la thermodinamique, la fin des temps, en lien avec le retour de Jésus-Christ, est aussi démontré par la dégradation de tout créature vivantes et de la terre, en le terme «dissoudre». «2 Pierre 3: 10  Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée.11 Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre ...». La dégénéressance est une des meilleurs preuves de la jeunesse de la terre, car elle rend impossible une duré d'existance exagérée dans un monde imparfait.

 

 

Ce qui s'apparente à la dégénérescence, est la détérioration spirituelle, qui pour sa part, représente les éléments de décisions spirituels contradictoires à l’environnement premier. La dégénérescence à donc une grande importance, car c’est elle qui explique, ce qu'est l'existence du «péché» et pourquoi il nous fait du tord. Cela explique aussi pourquoi Dieu à agit de la manière dont il a agit. Par exemple, au début de l’humanité, Adam et Ève ne connaissait pas le péché avant de manger l’arbre défendu et n’avais donc aucune raison d’être gêné. Ils n’avaient pas besoin de voler, de violer, de tuer, de convoiter une autre personne, car tout ce complétait, était magnifique et parfait. Leurs corps avaient tout pour survivre et pour qu’ils soient très heureux. Tous les fruits étaient parfait et non altéré et ce qu’ils mangeaient goûtait bon, et était parfaitement bénéfique pour la santé.

 

Leurs corps bénéficiait même du gène de la régénérescence et ce gène était fonctionnel comparer à nous. Leurs sexualités étaient dans la douceur et la tendresse sans orgueil et sans gêne, et la présence de Dieu était auprès de d’eux à tout moment, ils ne pouvaient donc pas souffrir de solitude. Cela est important à comprendre, car la manière dont ont interprètes le passé a une répercussion sur nôtre raisonnement et nos décisions. Plus nous réalisons d’avantage que la volonté de Dieu est parfaite pour nos vies et que nous l’acceptons sans contester, plus nous pourrons agir en tout temps avec sagesse, intelligence et vivre dans un grand bonheur sur terre et au paradis céleste.

 

 

 «Matthieu 6:19 (Jésus dit) Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; 20  mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.»

 

 

 

Christian Fontaine

 

 

PS. - Les réponses les plus importantes que vous cherchez sont dans la Bible.                                                                  

 

    http://vimeo.com/8224238?mid=50278   Voir aussi ( http://www.creationnisme.com/2009/05/dixargumentsdementis/ , http://www.bibliste.com/thermody.html  ,  http://mondieumensonge.over-blog.com/article-emissions-mon-dieu-mensonges-et-tromperies-86132277.html Tromperies No. 1 et 10 , http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-enfants-d-adam-de-l-inceste-87274595.html , http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-geants-ancetres-de-la-terre-97774193.html , http://www.s8int.com/giants1.html  et http://www.youtube.com/watch?v=6VgnOP6UsxQ ) .  

Commenter cet article

Eloi 17/06/2015 11:32

Enfait je vais arrete de commenter parce que chaque phrase de votre discours est fausse, ou presque. Chapeau, de tenir un blog avec aussi peu d'informations dans votre caboche. C'est bien de mentir au gens, de les désinformer, j’espère que vous êtes fier.

Eloi 17/06/2015 10:53

"Et selon la 2e Loi de la thermodynamique, tout se détériore dans l’atmosphère, se dégrade, se dissout."

Faut vraiment que vous arrêtiez avec cet argument, il va a l'encontre même de la loi que vous citez, c'est un non sens absolu, la preuve de votre incompréhension la plus totale.

Eloi 17/06/2015 10:51

Pour mieux comprendre, imaginez-vous un instant ce concept! Le code génétique représente un ordinateur, les mutations représentent un virus informatique et la sélection naturelle représente l’antivirus. Il y a combien de chances que nous trouvions un jour, un virus qui est bénéfique pour un ordinateur et que ce virus fabrique un nouveau programme informatique complexe. L’antivirus, pour sa part, ne ferait pas seulement que préserver l’ordinateur, mais il permettrait à celui-ci d’aider le virus bénéfique à fabriquer un nouveau programme informatique anciennement inexistant. Vous comprenez sans doute maintenant que tout cela n’a aucun sens!

Mais c'est quoi cette allégorie moisie et erronée ? Pourquoi comparer deux choses qui n'ont rien a voir ? Ce n'est même plus du manque de rigueur a ce niveau la !

Reprenons et essayons d'être plus précis :
Le code génétique pourrait éventuellement être représenté par un disque dur, dont chaque octet serait une lettre A,C,G ou T, sachant que l'on connaît l'ordre de lecture de chaque octer pour qu'il forme des chaînes de caractères qui ont un sens. Les mutations peuvent être représentée par toute erreur sur le disque, que ce soit matériel ou induit par l'environnement. La sélection naturelle pourrait être un logiciel qui regarde toutes les successions de ACGT et qui, lorsqu'il voit une erreur, la supprime. Cependant le logiciel peut ne pas se rendre compte d'une erreur, par exemple si un A est remplacé par un T et que la chaîne de caractère garde un sens même si il est different.

Tout cela est d'une approximation énorme, mais c'est déjà plus juste…
Partant de la, toute mutation non détectée (qui n'a donc pas été éliminée) peut être laissée sur le disque dur (génome) et exprimer son sens différent de celui initialement écrit sur le disque.

Eloi 17/06/2015 10:40

Un festival :

"Par contre, si nous suivons cette logique selon les mutations, alors les créatures devraient dégénérer (perte d’informations génétiques) à partir des créatures originales. En effet, comment les créatures auraient-elles pu évoluer du 0.1 % imaginé plutôt que régresser du 99.9 % nuisibles? Même si ont supposes que la créature aurait évoluer du 0.1 % bénéfique imaginé, ils auraient sans doute dégénéré par après du 99.9 % nuisible, suivant la logique du pourcentage."

La logique du pourcentage, mais qu'est-ce donc ? 100% des gagnants ont joué. 100% des perdants ont joué aussi. Selon la logique du pourcentage, il y donc autant de perdant que de gagnants. Youhou.

1% de la population mondiale possède 50% des richesses, 99% de la population possède 50% des richesses mondiales. Selon la logique du pourcentage comment les 1% pourraient-ils avoir plus de poids, d'influence que les 99% ?
La logique du pourcentage c'est clair : ça n'existe pas, on ne fait pas des statistiques quand on ne sait pas en faire. La logique a la louche ça va bien deux minutes.

"La sélection naturelle aurait besoin d’être extraordinairement magique pour pouvoir aider les mutations à être favorable."

Vous prenez 100 souris, vous leurs faites 100 mutations différentes au hasard, vous les placez dans une boite remplie de gaz mortel pour toutes les souris qui n'ont pas la bonne mutation. Qui va survivre ? les 99 souris qui ont une mutation inutile ? Ou la seule souris qui a eu la mutation qu'il fallait ?
Les 1% ont donc survécus...
Maintenant faites les calculs a coup de millions de souris vous verrez que même 0.1% lorsque les conditions sont réunies suffisent largement. Les statistiques ne sont pas en votre faveur, inutile d'y faire appel.

Et maintenant le ponpon :
"Il existe des modifications légères et bénéfiques qui pourraient avoir comme surnom des mutations, mais il s’agit en réalité de légers changements génétiques d’adaptation qui existe par Dieu en raison de problèmes génétiques."

Un changement génétique n'est donc pas une mutation ? Ou bien une mutation n'est pas un changement génétique ?
Définition du Larousse :
"Apparition brusque, dans tout ou partie des cellules d'un être vivant, d'un changement dans la structure de certains gènes, transmis aux générations suivantes si les gamètes sont affectés"

"il s’agit en réalité de légers changements génétiques d’adaptation qui existe par Dieu en raison de problèmes génétiques"
Vous vous rendez compte que cette phrase n'a aucun sens ?
Definissez les problèmes génétiques ?

Même pas trois paragraphe et cet article mérite le titre de bouse de l'année

Eloi 17/06/2015 10:19

Parfois, il se passe quelque chose dans les molécules d’ADN et les chromosomes, une modification survient, c’est ce qui est appelé une mutation.

Magistral de précision. Il se passe "quelque chose". Dite directement que des mutations surviennent parfois dans des molécules d'ADN par exemple, vous passerez moins pour un touriste.

Oh, au fait, un chromosome est une molécule d'ADN, épargnez nous de dire que ça arrive dans l'ADN et dans les chromosomes...