La véritable origine de l'homme

Publié le par Chr.Font.

 

L’Origine de l’homme

 

 

 

Comment savoir véritablement l'origine de l’homme à partir des observations terrestres? Étudier toute les possibilités, selon les réalités des lois physiques, les fossiles et les histoires les plus crédibles, peuvent nous enligner d’avantage sur le sujet. Voici donc, pour commencer, les types d'ossements qui sont utilisées pour fortifier la théorie de l’évolution.

 

En 1856, un crâne fut trouvé dans la vallée de Néander en Allemagne et il fut appelé l’homme de Néandertal. À partir de ce moment, les ossements ayant des particularités, assez similaires, on étés appelé <<Néandertalien>>. L’homme de Néandertal a des bourrelets orbitaires, le front fuyant, le dessus du crâne plus aplati que la normal et bombé vers l’arrière. (F. Clark Howell, L’homme Préhistorique, (1970) page 12, 13 et 17) , (George Constable, Les Néandertaliens, (1972) page 17) et http://vimeo.com/8224238?mid=50278 ).

 

La grandeur moyennes des Néandertaiens est de 8 pieds 3, donc ils étaient plus grand manière général et certains pouvaient être perçus comme des géants. Les recherches médicales démontrent qu'avec l’avancement de l’âge (le vieillissement), le visage humain tend a déformer vers l’avant ( www.creationnisme.com et http://www.youtube.com/watch?v=Ozn0BjXRZC8 ). Dans ces conditions, des hommes ayant vécu quelques centaines d’années, pourraient avoir des difformités plus grandes aux arcades sourcilières avec l’âge, le menton et le nez plus avancés, les oreilles allongés et des bosses aux arcades sourcilière plus prononcés. Cela correspond avec les renseignements des écrits de la Genèse et les os des néandertaliens.

 

En outre, le néandertalien que l’on a nommé <<homme de Swancombe ou homme de Spy>>, ne démontre pas seulement des difformités similaire, mais aussi une certaines dégénérescence «détérioration génétique» très évidente (F. Clark Howell, L’homme préhistorique, (1970) page 143). Le Dr. Cuzzo a découvert que l’homme de Rhodésie, (crâne de Broken Hill) aurait un trou parfaitement circulaire qui passe à travers son crâne de la grosseur d’un trou de balle. Des êtres primitifs plus imparfait n'auraient jamais pu créé un trou aussi précis et parfait avec des instruments primitifs (Laurence Tisdall, DVD, l’évolution de l’homme, www.creationnisme.com et (F. Clark Howell, L’homme préhistorique, (1970) page 143).

 

Les premiers résultats des années 1980, démontrait que le volume crânien des variantes humaines étaient d’environ 1590 cm pour le Cro-Magnon, environ 1300 à 1500 cm³ pour l’homme moderne et entre 1200 à 1750 cm³ Néandertaliens (F. Clark Howell, L’homme préhistorique, édition LIFE  et (Ruth Moore, L’évolution, Édition LIFE (1966) p.149). Les néandertaliens avaient les os plus solides, plus viables, étaient souvent plus grands et étaient de meilleures dents, plus égales les unes avec les autres ( www.creationnisme.com ). Certains évolutionnistes admettent aujourd’hui que les Homos erectus sont complètement humains et devrais être inclus dans l’espèce Homo sapiens (l’homme actuel) (Milford Wolpoff : voir réf. De la note 32, p. 134-143) et (Don Batten, Ken Ham, Jonathan Sarfati et Carl Weiland, Nos origine en questions, p.135).

 

Il est important de mentionner que, puisque le gène de régénérescence est présent non seulement chez la salamandre, mais aussi chez l’être humain, même si ce gène est endormi, cela représente la perfection de la génétique humaines anciennes. Certains néandertaliens et Hommes de Croc-Magnon fabriquaient des maisons semblable à ceux du temps de Job (Job 4 :19) et d’autres vivaient ou étaient enterrés dans des grottes comme certains humains du temps de Job (Job 30 :6). Les humains de l’époque d’Abraham étaient généralement enterrés dans des cavernes (Genèse 49 :29-31). Il est aussi contradictoire que s'il y avait eu évolution de la race humaines, les os crâniens de l'homme moderne soit moins penchés que ceux des Néandertaliens, mais, par contre, aussi moins droit que ceux de l'homme de Croc-magnon (Ruth Moore, L’évolution, Édition LIFE (1966) p.149). Si les hommes auraient évolués , ils auraient logiquement les os visages continuellement plus droit, ce qui est complètement contraire aux observations des comparaisons d'ossements.

 

Avant et après le déluge biblique, plusieurs humains vivaient donc dans des cavernes (Ésaïe 32:14 , 65:4 et Hébreux 11: 38). De la même manière, mais plus clairement, l'un des plus ancien peuple au monde qui habitait depuis plus de 50 siècles en chine, plus ancien que le peuple chinois, les Miao, relate certaines informations qui coordonne.

 

Le livre Miao traduit dans les temps dit préhistorique: « ... les Miao se dirigèrent vers un plateau élevé ... Cette région était continuellement couverte de neige et de glace: les jours et les nuits y alternaient de 6 mois en 6 mois: les arbres étaient rares et minuscules: les hommes étaient de petite taille, et portaient tous des fourrures». ( http://www.youtube.com/watch?v=VW4Ba2BtEdk ) 

 

Dans le passage qui précède celui-ci, il mentionne et démontre que suite au cause du déluge, et à la dispersion des langues, durant l'Ère de glace réel, à court terme, ils allèrent vers un endroit élevé qui affectait les plantes et la grandeur des êtres humains. Il existe d'ailleurs des preuves scientifiques que les endroits plus froids tendes généralement à réduire la taille de la majorité des êtres vivants qui y vivent qui ont peu de graisse. Le passage le l'histoire Miao mentionne aussi que les humains étaient, alors habillés de vêtement de peau. Ce dernier détaille important prouve qu'ils s'agissaient bien d'être humains à part entière et non d'être primitif semi-évolué, selon les textes les plus anciens. L'histoire Miao mentionne aussi que les humains de l'avant déluge auraient vécu environ de 800 à 900 ans, qui sont des chiffres qui correspondent aux humains, qui avaient le visage serait dégénérés vers l'avant avec leurs vieilles âges, bien qu'ils avaient eux même aucun contact avec le peuple Hébreux, d'où est transmis l'origine du texte le plus parfait et exacte de la Genèse ( http://www.youtube.com/watch?v=VW4Ba2BtEdk ).

 

Les humains les plus méprisables étaient souvent aussi ceux qui vivaient dans des cavernes.

«Bible Louis Segond, Job 30: 1  Et maintenant!… je suis la risée de plus jeunes que moi, De ceux dont je dédaignais de mettre les pères parmi les chiens de mon troupeau. 2  Mais à quoi me servirait la force de leurs mains? Ils sont incapables d’atteindre la vieillesse. 3  Desséchés par la misère et la faim, Ils fuient dans les lieux arides, Depuis longtemps abandonnés et déserts; 4  Ils arrachent près des arbrisseaux les herbes sauvages, Et ils n’ont pour pain que la racine des genêts. 5  On les chasse du milieu des hommes, On crie après eux comme après des voleurs. 6  Ils habitent dans d’affreuses vallées, Dans les cavernes de la terre et dans les rochers;7  Ils hurlent parmi les buissons, Ils se rassemblent sous les ronces. 8  Êtres vils et méprisés, On les repousse du paysJob avaient vécu 140 ans, après la fin de son récit et il était surnommé vieillard par Élihu, et aurait vécu jusqu'à la 4e génération, ce qui représente qu'il avait environ un minimum de 200 ans (Job 42: 16-17, et 32: 6).

 

 

 

Il existe 3 possibilités de difformités sans besoin d'évolution imaginaire.

 

  • Les effets des mutations nuisibles diverses, dont les malformations, peuvent affecter les espèces vivantes sur terre de façon très varier, tel que, par l'apparence des crânes, leurs formes et les parties du corps de celle-ci.

  • Les effets du climat, des déplacements, poids et du temps dans la croûte terrestre où reposent les ossements qui peuvent modifier la structure crânienne ainsi que d’autres parties du corps.

  • Le corps des créatures est modifié par le vieillissement, ce qui représente que si les espèces terrestres seraient censées vivre éternellement premièrement et qu'ensuite, ils ne pouvaient plus vivres aussi longtemps, mais plutôt, quelques centaines d’années, comme les anciens humains dans l’histoire de la genèse, cela démontrerait, alors qu'ils subiraient des difformités similaires ( http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-mutations-et-la-selection-dite-naturel-89188067.html ).

 

 

 

Supposés formes de transitions

 

 

 Les supposés formes de transitions du singe a l’homme, sont un éléments important d’influence utilisé par les évolutionnistes pour affermir leurs théories. Voici, donc, plusieurs exemples, qui ont imprégné tout le processus d'influence et d'interprétations évolutionnistes.

 

L’homme de Java, qui n’avait pas été accepté par la communauté scientifique de l’époque, mais approuvé par plusieurs scientifiques évolutionnistes d’aujourd’hui, a été conçu en assemblant un crâne de Gibbon Géant (1891) avec 2 dents trouvées à 2 mètres du crâne dont le tout était entouré de restes d’autres animaux de la même époque et d’un Tibia humain (1892) trouvé à 15 mètres de distance, dont le tout fut appelé un peu plus tard, «Homo Erectus» ((R. Mempiot, Au-delà du temps, pp. 122-123), (www.eden.org) et (Laurence Tisdall, DVD, l’évolution de l’homme, www.creationnisme.com ).

 

D’anciennes arnaques, qui ont longtemps aidé la foi évolutionniste, comme le crâne de Piltdown (1912) trouvé à 2 kilomètres de la maison de Darwin et l’Hesperopithèque (1922) fabriqué d’une seule dent de Pécari qui est une race de porc qui ne vit plus qu’au Paraguay mais qui avait été appelé «Porc préhistorique» aux mains des évolutionnistes auparavant (Laurence Tisdall, DVD, l’évolution de l’homme, www.creationnisme.com ) , [(Voir Patrick O’connel, Science of Today and the problems of Genesis, Christian Bokk club of America (Hawthrone, California 90250 U.S.A.), 1969, page 108-136) et (Don Batten, Ken Ham, Jonathan Sarfati et Carl Weiland, Nos origines en questions, (2004) page 134).

 

En 1980, le Ramapithécus était connu par quelques fragments dont une canine qui provient de l’Afrique (1963) et la mâchoire supérieure de l’Inde (1910) (F. Clark Howell, L’Homme Préhistorique, (1970) p. 42)). La dent et le crâne de l’homme de Pékin étaient tenus sous bonne garde, en Chine, par ceux qui en avaient fait la découverte, mais deux scientifiques français ont eu l’autorisation de l’étudier et, selon eux, il s’agissait d’ossement d’animaux! Puis, au cours de la deuxième guerre mondiale, les ossements en question ont mystérieusement disparu [(Voir Patrick O’connel, Science of Today and the problems of Genesis, Christian Bokk club of America (Hawthrone, California 90250 U.S.A.), 1969, page 108-136).

 

Des crânes de singe que l’on nomma Homos Erectus dont on ajouta à l’un de ces crânes, les os d’un visage humain quelques mètres plus loin et une mâchoire à 28 mètres plus haut dans la couche géologique, dont on nomma l’assemblage Neilli. En regardant attentivement un moulage du crâne du Sinanthrope nommé Neilli, on peut remarquer la grande ressemblance avec le crâne de Gibbon géant de Dubois (www.eden.org et F. Clark Howell, L’homme préhistorique, (1970) page 76). Certains scientifiques supposent que lorsque d'anciens humains tuaient un singe, la viande de singe étant trop dur à manger, ils lui coupait donc la tête et la ramenait à la caverne pour la faire cuire car la cervelle était délicieuse et c’est à cet endroit qu'on les auraient trouvés ( www.eden.org ).

 

Les Paranthropes ayant des os complètement gorilles, mais à peine un peu plus grand que la norme, et les «Australopithèque» que l’on été généralement trouvé aussi entourés de restes d’autres animaux de la même époque, servant aussi de nourriture aux indigènes, appelés des formes de transitions vers l’homme, parce que les autres animaux ne serait pas les fabricants des quelques outils trouvés. Ils avaient de meilleurs dentitions, conçue pour les végétaux et des dents plus égales (F. Clark Howell, L’Homme Préhistorique, (1970) p. 52, 53 et 54).

 

Celui qui a découvert la célèbre Lucy, avait été menacé par ceux qui lui donnait une subvention que s'il ne trouvait pas rapidement une forme de transition entre l'homme et le singe, il metterait fin à sa subvention. Deux semaines plus tard, il affirmait avoir trouvé une forme de transition ( http://www.youtube.com/watch?v=Ozn0BjXRZC8 ).  Lucy qui est un australopithèque, qui signifie, singe disparu, possèderait suposément, un genou qui laissait croire qu’elle pourrait marcher debout, et qui se trouvait à 2 kilomètres et 80 mètres plus bas que Lucy, dont la hanche difforme à été reconstituée de 40 morceaux et les traces de pas humains, qu’on dit lui appartenir, étaient à plusieurs kilomètres (Laurence Tisdall, DVD, l’évolution de l’homme, www.creationnisme.com ).  

 

En 1946, ont fit la découverte d’australopithèques différents nommer « Homo habilis » (homme habile). Ce site était jonché d’outils de pierre et de quelques ossements d’animaux divers dont un poisson-chat et une tortue. Les restes différents membres d’Homo habilis étaient dispersés parmi ceux d’os de cheval et de porcs. Plutôt que, de conclure qu’il s’agissait d’un site où des humains avaient vécus de chasse et de pêche, les évolutionnistes ont vu là une très grande opportunité pour dire que leurs singes seraient d’excellente forme de transition vers l’homme (Richard B. Bliss, Origine, Evolution ou Création?, (1997) p.51). Cependant, un examen des phalanges du singe fossile a conduit les scientifiques à conclure que la main d’Homo habilis possédait une configuration générale similaire à celle des chimpanzés et des gorilles (Susman, R., and J Tern, Functional Morphology of Homo habilis. Science, Septembre 3, (1982). Il avait été anciennement identifié comme le chaînons manquant absolu, mais ce n’est plus le cas (Don Batten, Ken Ham, Jonathan Sarfati et Carl Weiland, Nos origines en questions, (2004) page 135).

 

Le crâne de Toumaï, pour sa part, serait un gorille difforme mais dégénéré par son vieil âge, vue la grosseur de ses bosses sus-orbitaires qui se crée, à long terme, par la pression des muscles de la mâchoire avec son vieillissement.

 

Fort probablement que lorsque certains néandertaliens ou leurs descendants allaient chasser en groupes pour trouver de la viande, ils tuaient certains animaux et ramenaient les animaux morts pour les manger. Ensuite, ils découpaient la viande, la fessait cuire et utilisait parfois les os pour alimenter le feu. Hors, s’ils ramenaient un singe, la viande de singe étant trop dur à manger, ils lui coupait donc la tête et la ramenait à la caverne pour la faire cuire. Quand elles étaient cuitent, ils cassaient le crâne pour accéder à la cervelle qui était délicieuse. Ensuite, ils jetaient les morceaux au feu avec les ossements des autres animaux et c’est dans des endroits similaires que l'ensemble de ce genre d'ossements auraient étés trouvés (www.eden.org).

 

Très souvent les sites où on les as découvert étaient jonchés ossements d'animaux de toute sortes, ce qui confirmes qu'ils ne s'agissait pas de formes de transitions, mais d'animaux qui faisait parties de l’alimentation contemporaine de certaines tributs humaines. De plus, beaucoup de crânes ont des particularités similaires d'avoir étés fracassés à leurs bases. Les évolutionnistes ont utilisé la théorie idiote que les singes évolués, se battaient en se frappant mutuellement le crâne par de grosses roches, mais il évident plus intelligent de croire que ces crânes étaient fracasser pour que des humains leur mange la cervelle comme ce qui se faisait, il y a peu de temps dans certaines tribut africaines (Laurence Tisdall, DVD, l’évolution de l’homme, www.creationnisme.com et www.eden.org ).

 

 

 

Évidences scientifiques : Bien que les scientifiques ont et pourront découvrir constamment de nouveaux os de singes, de gorilles et d’humains dans les strates géologiques, cela ne peut pas être considéré comme preuve de la théorie de l’évolution, et cela malgré ce qu’ils veulent bien croire et faire croire. Les difformités de ces ossements peuvent s’expliquer par les mutations, les malformations, les effets climatiques, les déplacements de la croûte terrestre et les vieillissements à travers des longévités supérieures à la norme actuel.

 

Et malgré que certains singes soient supposément environ 98 ou 99% génétiquement près de l’humain, ce qui est faux, car les études véritables remettrait les résultats 93.3%,  mais cela ne serait pas une preuve que les êtres humains proviendraient d’une variante de singe du passé. La proximité génétique prouverait, au contraire, qu’il est impossible de faire la différence entre des os de singes plus parfait du passé et ceux des humains plus dégénérés d’aujourd’hui. Tous cela peut introduire en erreur! En observant que les os d’humains néandertaliens et ceux des singes et gorilles passés, nous pouvons constater que leur capacités crâniennes étaient supérieurs, leur os plus solides, ce qui signifie, donc, qu'ils étaient plus parfait de façon général. Les quelques mutations, malformations, des difformités de vieillesses et des difformités causés par les effets des strates géologiques, concernant les humains, gorilles et singes des temps passées, prouves que la théorie de l’évolution est une invention contradictoire aux faits réels. Ainsi, les ossements ne sont pas une preuve d’une évolution antérieure, mais plutôt l'évidence d’une dégénérescence des espèces mentionnés.

 

 

Conclusion : Les anciens ossements ou fossiles de singes et de gorille, ne sont aucunement une preuves que les êtres humains aient pu évoluer d’eux. Au contraire, leur difformités et la grandeur de leurs crânes et la perfection de leurs structures prouvent que nous sommes les descendants des humains plus parfaits (néandertalien) du passé comme selon les écrits de la genèse biblique ( http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-geants-ancetres-de-la-terre-97774193.html ). Il faut donc accepter l’évidence que ce que la bible nous disaient a propos d’Adam et Ève semble être vrai.

 

 

Pour pouvoir consulter des preuves indirectes qu'ils n'existe pas de supposés formes de transitions entre les primates et les êtres humains, vous pouvez visitez ces adresses de sites ( http://www.creationnisme.com/2009/05/preuve_mathematique/ , http://www.s8int.com , http://www.creationnisme.com/2010/07/lage-de-la-terre-101-preuves-de-la-jeunesse-de-la-terre-et-de-lunivers/ , http://vimeo.com/8224238?mid=50278 , http://www.creationnisme.com/2009/05/neander_humain/ , http://www.creationnisme.com/2009/05/dixargumentsdementis/ et http://www.bibliste.com/thermody.html , http://mondieumensonge.over-blog.com/article-emissions-mon-dieu-mensonges-et-tromperies-86132277.html et http://mondieumensonge.over-blog.com/article-les-geants-ancetres-de-la-terre-97774193.html ).

Commenter cet article

Vine 13/05/2016 06:44

http://m.harunyahya.fr/tr/works/4607/Refutation-Du-Darwinisme/chapter/9694/Le-mythe-de-lhomologie
Mise a part la conclusion, beaucoup de choses semblent vraies.

Alex 11/06/2015 14:28

comment peut t on dire autant de bêtise en un seul article. Je te décerne la palme, achète un livre scientifique et arrête la bible mon pauvre.

homo sapiens 26/04/2015 18:17

Article insipide et sans grand intérêt.
Je ne sais pas qui l'a rédigé, mais il est bourré de fautes !!
Comment le prendre au sérieux ??